Etude et Voyage

Comment obtenir son visa et permis de travail pour la Pologne ?

Comment obtenir son Visa et permis de travail pour la Pologne ? Lorsque vous envisagez de recruter ou d’étendre les opérations de votre entreprise en République de Pologne, il est crucial de s’assurer que tous les employés détiennent les autorisations de travail nécessaires. Engager des individus sans les autorisations appropriées est illégal et peut entraîner des conséquences graves, telles que des amendes, des peines d’emprisonnement ou une interdiction d’embaucher des travailleurs étrangers.

Qu’est-ce qu’un permis de travail en Pologne ?

Pour que les ressortissants étrangers et les citoyens non-UE puissent travailler en Pologne, deux documents sont nécessaires : un permis de travail et un visa de travail. Le permis de travail permet à un employé de travailler légalement dans le pays, tandis que le visa de travail autorise le travailleur à résider en Pologne. Il existe plusieurs types de visas et de permis de travail. Le permis de travail le plus courant est le type A, utilisé pour les contrats de travail standard lorsque l’employeur possède un bureau en Pologne. Le permis de travail de type C’est destiné aux personnes employées par un employeur étranger pour travailler en Pologne. Dans ce cas, c’est l’employeur qui doit demander le permis de travail.

Voir aussi : Top 5 des pays qui offrent les meilleurs salaire pour les immigrants en 2024.

Les visas de travail les plus répandus sont le visa de court séjour (Schengen Type C) et le visa de long séjour (Schengen Type D), permettant tous deux aux ressortissants étrangers de résider en Pologne.

Ces documents, lorsqu’ils sont réunis, permettent aux travailleurs étrangers de s’engager dans un emploi légal en Pologne pour une durée déterminée. À l’expiration de cette période, les individus doivent soit renouveler leurs permis, soit retourner dans leur pays d’origine.

Qui a besoin d’un visa de travail en Pologne ?

Les ressortissants étrangers qui n’ont pas de résidence permanente en Pologne doivent obtenir un permis de travail et un visa de travail pour être légalement employés dans le pays.

Cependant, plusieurs exemptions existent. Voici quelques exemples :

  • Les citoyens des États membres de l’UE/EEE, les citoyens de la Suisse et leurs familles.
  • Les époux étrangers de citoyens polonais.
  • Ceux qui ont obtenu le statut de réfugié ou la protection en Pologne.
  • Ceux titulaires d’un permis de résident de longue durée de l’UE délivré par les autorités polonaises.
  • Ceux ayant un permis de séjour pour raisons humanitaires.
  • Les individus possédant un permis de résidence temporaire accordé en Pologne pour des circonstances spécifiques, telles que la réunification familiale ou les études.
  • Les formateurs participant à des stages professionnels, exerçant des rôles de conseil ou de supervision, ou possédant des qualifications spécifiques et des compétences dans le cadre de programmes mis en œuvre sous l’égide de l’Union européenne ou d‘autres programmes d’aide internationale.
  • Les enseignants de langues étrangères.
  • Les membres des médias.
  • Les artistes (maximum 30 jours par année calendaire).
  • Les résidents de longue durée de l’UE, c’est-à-dire des personnes non citoyennes de l’UE, mais ayant vécu légalement dans l’UE pendant au moins cinq ans.
  • Les étudiants à temps plein inscrits dans des établissements d’enseignement en Pologne ou les participants à des études doctorales à temps plein en Pologne.

Il est important de noter que les ressortissants étrangers qui envisagent de travailler à distance en Pologne pour des employeurs n’ayant pas de présence juridique dans le pays ne sont pas tenus de posséder un permis de travail. Cependant, ils devront obtenir un visa de résidence.

Quelle est la durée nécessaire pour obtenir un permis de travail en Pologne ?

Les délais de traitement varient selon le type de permis/visa, mais généralement, ils s’étendent de 6 à 12 semaines.

Types de visas de travail en Pologne

Il existe plusieurs types de permis de travail et de visas de travail en Pologne, variant selon la nationalité de l’employé, la durée de l’emploi et le type d’activité. Les permis les plus courants pour l’embauche de travailleurs étrangers (non-UE) en Pologne incluent le permis de travail de type A, accompagné soit d’un visa Schengen de type C ou D.

Permis de travail :

  • Type A : pour les étrangers proposés par un employeur polonais pour un emploi. Un permis de séjour valide est requis.
  • Type B : pour les étrangers employés comme membres du conseil d’administration.
  • Type C : pour les étrangers envoyés travailler en Pologne dans le cadre d’un transfert intra-entreprise.
  • Type D : pour les étrangers envoyés en Pologne pour des services d’exportation par un employeur étranger sans présence en Pologne.
  • Type E : pour les étrangers envoyés travailler en Pologne pour d’autres raisons.
  • Type S : pour les étrangers travaillant dans l’agriculture ou l’hébergement pour un employeur étranger.

Visas de travail :

  • Visa de type C : Ce visa est valide dans l’Espace Schengen, permettant au titulaire de séjourner dans tous les pays Schengen (y compris en Pologne) pour un maximum de 90 jours sur une période de 180 jours.
  • Visa de type D : Ce visa national permet l’entrée et le séjour en Pologne pour plus de 90 jours (jusqu’à un an). Il autorise également les déplacements dans d’autres États membres de l’Espace Schengen pour jusqu’à 90 jours sur une période de 180 jours, pendant la validité du visa.
  • Visa freelance/prestataire : Ce visa freelance en Pologne est valide pour deux ans et peut être renouvelé avant son expiration. Pour l’obtenir, le demandeur doit avoir des clients polonais en plus de clients étrangers.
  • Carte bleue UE : Cette carte est délivrée aux travailleurs non-UE hautement qualifiés, leur permettant de résider et travailler dans un pays de l’UE. Les critères d’éligibilité incluent des qualifications professionnelles élevées ainsi qu’un contrat de travail ou une offre d’emploi ferme d’au moins un an.

Lire aussi : comment Obtenir son permis d’étude pour la Russie

N’oubliez pas que les résidents de l’Union européenne ne sont pas concernés par ces permis, car ils bénéficient automatiquement du droit de travailler en Pologne et dans d’autres États de l’UE.

Voici la procédure complète pour obtenir les permis de travail et les visas de travail les plus courants en Pologne

Visa et permis de travail pour la Pologne

Pour le permis de travail de type A, le plus fréquent, la demande est initiée par l’employeur au nom de l’employé. Cette démarche se déroule dans l’un des bureaux régionaux Voïvodie de Pologne, situé dans la région où l’employé exercera son activité.

  1. L’employeur soumet la demande de permis de travail.
  2. Les frais de demande sont réglés.
  3. L’employeur fournit la documentation concernant son statut légal, les registres d’exploitation, l’acte constitutif de la société, ainsi qu’un état des profits et pertes.
  4. L’employeur présente les informations relatives à l’employé, telles qu’une copie de son passeport valide, les détails de l’assurance maladie, et d’autres informations pertinentes.
  5. L’employeur soumet une copie du contrat de travail.

Une fois approuvé par le Voïvode (gouverneur régional), le permis est délivré par le bureau régional de la Voïvodie.

Voici les étapes que doit suivre un employé pour obtenir un visa de travail permettant de résider en Pologne :

Les visas les plus courants sont de type C et D. Dans la plupart des cas, un permis de travail est également requis pour exercer une activité professionnelle. Visa de type C : Il s’agit d’un visa à court terme, valable pour une période de 90 jours. Le titulaire peut séjourner en Pologne ainsi que dans les pays de l’espace Schengen de l’UE.

Visa de type D : Ce visa est à long terme, valable jusqu’à un an, avec la possibilité de passer 90 jours dans d’autres pays de l’espace Schengen.

Voici les étapes à suivre pour faire une demande de visa de type C ou D :

  1. Localiser l’ambassade ou le consulat polonais le plus proche et prendre rendez-vous. Les informations nécessaires sont disponibles sur le site web du ministère des Affaires étrangères polonais.
  2. Contacter l’ambassade ou le consulat pour connaître les documents requis spécifiques à son cas.
  3. Remplir un formulaire en ligne pour la demande de visa.
  4. Rassembler la documentation nécessaire, telle que des photographies, le passeport, ainsi que tout autre document requis selon les indications du consulat.
  5. Le jour du rendez-vous fixé, soumettre la documentation au personnel de l’ambassade ou du consulat. Un entretien personnel peut être requis, le cas échéant. Le délai de traitement peut varier de 6 à 12 semaines.

Une fois approuvée, l’employé recevra son visa. À son arrivée en Pologne, le travailleur doit enregistrer son adresse, obtenir les permis nécessaires et demander une carte de résidence.

HIBISACADEMY peut vous faciliter la connexion avec des services d’immigration pour vous accompagner dans le parrainage de visas de travail à l’échelle mondiale.

Les membres de la famille d’un étranger résidant déjà en Pologne et sollicitant un visa de travail peuvent également faire une demande de visa. La demande pour un visa familial doit être soumise par le résident étranger déjà présent en Pologne.

Article similaire :

Cette possibilité s’applique tant aux visas de travail pour les employés hautement qualifiés qu’aux visas pour les travailleurs employés. Toutefois, les conditions spécifiques peuvent différer selon le type de visa demandé.

Combien coute un visa travail pour la pologne ?

Visa et permis de travail pour la Pologne

Les frais pour l’obtention des permis de travail et des visas de travail en Pologne varient selon le type demandé. Voici les montants indiqués en złoty polonais (PLN), en euros (EUR) et en dollars américains (USD).

Type de visa

Frais de demande
(exclut les citoyens de l’UE/EEE/Suisse)

  • Visa à court terme (type C) : 350 PLN (€78, $85).
  • Visa à long terme (type D) : 350 PLN (€78, $85).
  • Permis de travail (jusqu’à 3 mois) : 50 PLN (€11, $12).
  • Permis de travail (plus de 3 mois) : 100 PLN (€22, $24).
  • Permis de travail (plus de 3 mois) : 30 PLN (6,70 €, 7,20 $).
  • Permis de travail de type D : 200 PLN (€44, $48).
  • Permis de séjour : 340-440 PLN (€76-€98, $82-$105).
  • Carte de séjour : 100 PLN (€22, $24).

Les membres de la famille sont-ils inclus dans les demandes de visa de travail en Pologne ?

Les membres de la famille d’un étranger résidant déjà en Pologne et sollicitant un visa de travail peuvent aussi faire une demande de visa. La demande pour un visa familial doit être soumise par le résident étranger déjà présent en Pologne. Cette possibilité s’applique tant aux visas de travail pour les employés hautement qualifiés qu’aux visas pour les travailleurs employés. Cependant, les conditions spécifiques peuvent différer selon le type de visa demandé.

Comment renouvélé votre permis de visa travail en pologne ?

Visa et permis de travail pour la Pologne

Pour renouveler votre visa ou permis de travail en Pologne, il existe plusieurs procédures selon votre situation

Pour le permis de travail : Il peut être prolongé par l’employeur en renouvelant le contrat de travail. Ce processus doit débuter au moins 30 jours avant l’expiration du visa. L’employeur a le choix de faire la demande d’extension auprès d’un bureau régional de Voïvodie ou via une application en ligne.

Pour les visas : Les étrangers prévoyant de séjourner en Pologne plus de 90 jours peuvent demander un visa de long séjour, également connu sous le nom de visa de type D. Ce visa leur permet d’entrer en Pologne et de séjourner de manière continue ou par périodes cumulatives dépassant 90 jours sur une période maximale d’un an. Les visas de long séjour doivent être obtenus auprès d’une ambassade à l’étranger et doivent être convertis en permis de résidence après l’arrivée en Pologne.

Pour des séjours excédant trois mois, un permis de résidence temporaire, valide jusqu’à trois ans, est nécessaire. Dans des cas exceptionnels, un visa Schengen de type C peut être prolongé. Il est important de noter que les visas de type D ne peuvent pas être prolongés.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page